Chris Wolstenholme – BBC Radio One – 23 mars 2015

IMG_20150323_215655

Que de nouvelles !
Hier soir, Muse a dévoilé le single ‘Dead Inside’ de l’album Drones, qui pour ma part m’a vraiment plu, peut-être pour des raisons qui me sont propres.
Matthew et Chris sont passés sur plusieurs radios.
Voici la traduction de l’interview de Chris pour BBC Radio One.

– Muse vont faire leur dernier concert de leur « Psycho Tour ». Brighton est en pleine effervescence en ce moment-même. Le concert commencera à 21h [heure anglaise] au Brighton Dome. Nous accueillons à présent dans notre émission le bassiste de Muse, Chris. Comment ça va ?

– Je vais bien. Et vous ?

– Très bien, merci. Je suis comme tout le monde, je n’ai pas assisté à vos concerts, mais j’ai regardé toutes les photos, tout ce qui était posté en ligne… On dirait que ces derniers jours ont été les meilleurs instants de votre vie !

– Oui, c’est incroyable. On a souffert d’un « rock neck » pendant cette tournée. Vous voyez la folie s’emparer de la foule, et ça vous rend fou, et ça forme en quelque sorte un cercle d’énergie dans la salle… Dans les stades, ça se perd un petit peu parfois. Mais cette tournée a vraiment constitué une sorte de « retour aux sources », très rock. Nous nous sommes dit que peut-être nous devrions faire davantage de choses comme ça. De la même manière que c’est génial de jouer dans des grands stades, on aime beaucoup jouer à des festivals… Mais il y a quelque chose qui manque. Lors de ces concerts, vous ressentez vraiment une forte connexion avec le public, c’est quelque chose qui nous manque un petit peu. Et nous avons réalisé que cela nous manquait.

– Absolument. Donc c’est le « Psycho Tour », qui s’est déroulé la semaine dernière, et ce soir, c’est la première de ‘Dead Inside’, qui sera le premier single mais aussi la chanson d’ouverture de l’album, n’est-ce pas ? Donc c’est un grand moment, ce disque marque le début de cette tournée, c’est ça ?

– C’est le début, effectivement. Et je pense que, plus que pour tous les autres albums, il y a un vrai développement, un voyage tout au long de l’album. Je pense que tout l’album reflète le fait que les gens perdent espoir, qu’ils deviennent vulnérables face à des forces sombres, vulnérables face au lavage de cerveau et qu’ils soient contrôlés. L’album parle beaucoup de cela.

– Je suis impatiente de l’écouter du début à la fin. Je suis très intriguée par tout ça.

– Je pense que la chose la plus importante au sujet de cet album est que nous sommes revenus à un trio guitare-basse-batterie.

– Merci beaucoup de nous avoir accordé un moment. Je sais que vous avez votre dernier concert ce soir à Brighton… Avez-vous passé un peu de temps sur la plage aujourd’hui ou êtes-vous resté à l’intérieur ?

– Non… On a passé une nuit assez dure dans le bus hier soir. Nous n’avons pas tellement voyagé en bus lors des tournées précédentes, et avec cette sorte de retour aux sources, on s’est dit : « Revenons au bus ! » C’était une mauvaise nuit !

– Nous devrions vous mettre dans un LDV, ou quelque chose de ce genre.

– Oh non…

– Vous entasser dedans… J’espère que vous allez avoir un show d’enfer ce soir, j’ai vraiment apprécié de vous avoir ici. Passez le bonjour aux autres membres du groupe. Nous vous verrons je pense à Download, mais merci, la nouvelle chanson que nous allons vous passer maintenant a l’air fantastique…

– Merci beaucoup.

Qu'en pensez-vous ?